L’APIC en quelques mots… C’est l’Association de Promotion et d’Identification des Cycles. Cette association ne vous parle pas forcément, et pourtant, elle participe activement au processus d’identification des cycles en France. Son rôle a pris un tournant à partir de 2021. En effet, l’APIC est devenue l’organisme chargé de la gestion du FNUCI (Fichier National Unique des Cycles Identifiés).

Tout d’abord, l’APIC est l’association de deux organismes : La Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) et l’UNION sport & cycle. Ces derniers se sont regroupés dans le but de toucher un panel plus large d’utilisateurs de cycles et de pouvoir en faire une meilleure promotion.

À la suite de l’obligation de marquage de vélo apparue en 2021, le gouvernement a créé un dispositif complet d’identification des cycles, de la vente du vélo jusqu’à sa restitution en cas de vol. C’est alors que l’APIC a fait son apparition. En effet pour mettre ce dispositif en œuvre il fallait relier les différents opérateurs entre eux et s’assurer de la bonne gestion de ces derniers, car différentes informations sont récoltées par les opérateurs lors du marquage d’un vélo. L’Association de Promotion et d’Identification des Cycles a été choisie par le ministre des Transports pour gérer et sécuriser toutes ces données récoltées dans un fichier : le FNUCI.

Quelles sont les missions de l’APIC?

L’Association de Promotion et d’Identification des Cycles a de nombreuses missions pour assurer le bon fonctionnement du Fichier National Unique des Cycles Identifiés.

Une brève explication du fichier national s’impose afin de comprendre le rôle de l’APIC. Ce Fichier National Unique des Cycles Identifiés recense l’ensemble des données concernant les vélos marqués et vendus par des professionnels en France ainsi que celles de leur propriétaire. Ces données sont recueillies par les opérateurs d’identification agréés lors de la pose d’une solution de marquage sur le vélo, dont Recobike fait partie.

Le rôle de l’APIC

L’Association de Promotion et d’Identification des Cycles a donc un rôle de coordinateur. En effet, il faut assurer un lien entre les acteurs proposant des solutions de marquage, les distributeurs, revendeurs de vélos, et l’acheteur. Tous ces acteurs collectent des données plus ou moins confidentielles sur chaque propriétaire de cycle. Par conséquent, des milliers d’informations sont stockées et transmises entre ces différents organismes. Il faut donc une autorité compétente pour assurer la gestion de ces données. C’est pour cette raison qu’en parallèle de la création du FNUCI, l’APIC s’est vu attribuer le rôle de gestionnaire de ce fichier.

Ce rôle de gestionnaire entraîne donc différentes missions. La première est d’assurer la sécurisation de ce fichier. Les données récoltées ne doivent être accessibles que par une minorité prédéfinie afin d’en garder la confidentialité. Le FNUCI est un fichier précieux pour les autorités lors de vols de vélo, il est donc primordial de s’assurer que ce dernier demeure opérationnel à toute heure et qu’aucune faille ne fasse son apparition.

En second lieu, l’APIC doit faire connaître cette nouvelle obligation. Effectivement, l’État ne communique pas intensément sur cette nouvelle loi, ainsi il faut informer les usagers de cette obligation de marquage. L’APIC doit œuvrer pour favoriser la connaissance de l’identification des vélos en France par les usagers. L’objectif de l’APIC est en adéquation avec celui du gouvernement: faire décroître le nombre de vélos volés et faciliter la restitution au propriétaire. L’APIC est donc considérée comme une extension de l’État qui va propager et faire connaître l’obligation du marquage de vélo partout en France.

Enfin, la troisième mission est de promouvoir l’usage du vélo et de nouvelles formes de mobilités actives au quotidien. Le but est de devenir une nation plus verte en utilisant des moyens de locomotion plus responsable. Dans cet objectif de France plus écologique, le ministère de la Transition écologique, le ministère des Sports et le ministre des Transports soutiennent activement les actions menées par l’association. L’APIC a donc mis en œuvre tout un tas d’actions notamment à travers le «Mai à vélo» et en organisant différents évènements ludiques.

Les membres de l’APIC

L’APIC regroupe les plus grands distributeurs de vélos car ce sont les premières victimes de vols de vélos, mais également de différentes associations présentes dans le monde du cyclisme en France :

  • Vélo et Territoires: Ce réseau de collectivité souhaite développer le vélo en France. L’objectif est de « faire de la France une grande nation du vélo ».
  • La Fédération Française des Usagers de la bicyclette : Cette dernière promeut également le vélo dans toute la France à travers un réseau de plus de 400 associations sur tout le territoire.
  • L’Union Sport et Cycle est une organisation professionnelle qui fut la première à être créée dans le domaine du sport. Elle regroupe de nombreuses entreprises, marques et points de vente, tous centrés sur le secteur du cycle.
  • La Fédération Française de Cyclisme: Elle organise les plus grand événements sportif du cyclisme français et rend ce milieu véritablement visible au niveau national et international. En tant que telle, la fédération est l’un des principaux groupes moteurs du développement du cyclisme en France.
  • Le Club des villes et territoires français compte plus de 200 membres dans tout le pays. Le club a été créé en 1989 pour développer le cyclisme en France. C’est l’un des principaux acteurs en France de la promotion du vélo et plus généralement de la mobilité active.
  • Fédération Française de Cyclotourisme: Cette dernière se charge de la partie touristique du vélo en France c’est-à-dire qu’elle promeut et développe les activités liées au tourisme à vélo. Cette fédération a grandement développé les activités touristiques dans la majeure partie de la France. Chaque année, elle est à l’origine de l’organisation de milliers randonnées et attire plus de 2 millions de touristes dans ses roues.

Figurant comme l’un des principaux fournisseurs de marquages en France, Recobike est membre de l’APIC et est en étroite collaboration avec elle. Ensemble, ils veillent à rétablir l’ordre sur la situation critique des vélos en France, pour permettre, entre autres, aux usagers de vélos d’obtenir un quotidien plus serein.

Partagez cet article, choisissez votre plateforme !